Titans 2010

Avril 2010

SPORT DE COMBAT / Gala new-look pour St-André Pieds Poings

« Nous préférons organiser une bonne manifestation par an, plutôt que cinq mal », lance d'emblée François Vertuot, le président emblématique de la section boxe américaine du Cercle aubois des arts martiaux (CAAM), devenu en 1998 le club de Saint-André Pieds Poings (105 licenciés, une dizaine de compétiteurs). Justement, pour son organisation annuelle, le club dryat avait misé, ces cinq dernières années, sur des tournois poids lourds de full-contact qui marchaient plutôt bien d'ailleurs. « On faisait régulièrement cinq cents entrées payantes. Plus les invitations, on atteignait les sept cents personnes au gymnase Bianchi. »

Encore plus spectaculaire

  Mais pour ne pas tomber dans la routine, François Vertuot et son équipe dirigeante ont changé leur fusil d'épaule. « Un gala de sport de combat, c'est du spectacle. Mais dans ce genre d'organisation, il ne faut pas se répéter cinquante mille fois. Pour cette raison, nous abandonnons le tournoi poids lourds de full-contact et nous nous tournons vers le K1 et le K1 Rules. »

Pour les initiés, on précisera que les règles du « K1 Rules à la française » sont les mêmes qu'au full-contact. On y a juste ajouté les coups de genou directs sans saisie (sauf en classe A où la saisie est autorisée durant deux secondes). Précisons que les coups de genou directs et le back fist (traduit en français : coup de poing retourné) ne sont acceptés qu'en classes A et B, avec port d'un pantalon de shoot boxing.

Quant au K1 japan, le vrai K1, le pur et dur selon les spécialistes, il est beaucoup plus spectaculaire. Les coups de genou directs à la tête sont, par exemple, admis en classe A.

Le gymnase Jean-Bianchi de Saint-André devrait donc attirer encore plusieurs centaines de spectateurs le samedi 24 avril à partir de 20 h, en assistant à cinq ou six combats de K1 (avec la présence du boxeur de Saint-Fons, Thomas Joakim, champion d'Europe de muay thaï WFC) et sept autres de K1 Rules, avec la participation de boxeurs dryats tels que Jonathan Katmisis (classe B, - 63 kg), Guillaume Hingant (classe C, + 91 kg), Anthony Lemos (classe C, - 63 kg), Jérôme Lerede (- 67 kg) et Stéphanie Pinho (classe C, - 60 kg).

Et pour ne rien gâter, François Vertuot et ses amis offrent un nouveau spectacle encore plus attrayant tout en baissant le niveau des places.

« On était auparavant à un tarif unique de 12 €, conclut François Vertuot. Là, les places dans les gradins seront vraisemblablement à 6 € et les places autour du ring, les chaises de piste, à 10 €. Ce sera toujours gratuit pour les moins de 12 ans, accompagnés bien sûr. »

Pascal GRENIER

BOXE PIEDS-POINGS / Le K1 et le full font le spectacle à Saint-André

Le public a répondu présent à cette Nuit des Titans, toujours aussi spectaculaire. La boxe pieds-poings de Saint-André a réussi à attirer d'excellents combattants

Le public a répondu présent à cette Nuit des Titans, toujours aussi spectaculaire. La boxe pieds-poings de Saint-André a réussi à attirer d'excellents combattants

La nouvelle formule façon K1 avec, en première partie, du full contact où l'on a pu voir à l'œuvre de nombreux élèves de Fabien Reith fit l'unanimité parmi les inconditionnels de cette organisation incontournable du pieds poings Aubois. Cette 13e édition revêtait d'ailleurs une saveur particulière pour l'entraîneur dryat qui raccrochera en fin de saison aspirant à une retraite bien méritée après 30 ans passés au club.

Mais le pied poing de Saint-André restera entre de bonnes mains avec Kamel Djebali et ses amis, d'ailleurs samedi soir, un certain renouveau finissait de rassurer le président Vertuot qui ne cachait pas son optimisme : « la formule plaît, nous faisons salle comble et ce qui ne gâte rien nous assistons à l'émergence d'une nouvelle génération de combattants dryats avec trois victoires, un nul et les deux défaites, n'ayant rien de définitif. Nous avons encore de beaux jours devant nous. »

C'est vrai que les jeunes Dryats mirent du cœur à l'ouvrage, la victoire avant la limite de Jordan Pinilla, et les résultats acquis avec la manière par Vincent Boucherat, Anthony Lemos et Guillaume Hingant viennent conforter cette impression. Quant à Jérôme Lerede et Stéphanie Pinho, ils échouèrent de très peu.

Si la première partie permit d'assister à un retour aux affaires du full dryat, en revanche, le finish avec des rencontres de K1 de haute volée grâce à la ténacité du président Vertuot qui su convaincre des combattants de premier plan de « monter » de Marseille pour assurer le spectacle vint parachever le succès de gala.

   Les résultats

  Full contact
  Cadet 75 kg (3x1) : Anthony Fauron (Chatillon) bat Jordan Richard (St-Brieuc) aux points
  Junior 63kg (3x1,30) : Jordan Pinilla (St-André) bat Valentin Salagnac (Reims) par arrêt de l'arbitre à la 2e reprise
  81kg (3x1,30)
  Vincent Boucherat (St-André) bat José Razafindranali (Reims) aux points
  Classe honneur C
  63kg (3x1,30) : Anthony Lemos (St André) bat Grégory Plessis (Vitry-les-Reims) aux points
  60kg (3x2) : Lucile Masset (Auxerre) bat Stéphanie Pihno (St-André) aux points
  Abdel Boukkaz (Chatillon) bat Jérôme Lérede (St-André) aux points
  91kg (3x2)
  Guillaume Hingant (St André) et Laurent Voirin (Chevannes) match nul
  K1
  Junior 86kg (3x1,30) : Halim Chibani (Marseille) bat Richard Samson (St Brieuc) aux points
  Classe espoir B
  71kg (4x2) : Aziz Kada (Lyon) bat Yacine Benhadou (Marseille) par jet de l'éponge à la 3e reprise
  74kg (4x2) : Kader Elkaamouchi (Meaux) bat François Aubertel (Châlons-en-Champagne) aux points
  Classe Elite A
  91kg (5x2) : Nordine Mahieddine (Marseille) bat Johakim Thomas (Lyon) aux points
  71,5kg (5x2) : Ludovic Millet (Meaux) bat Kevin Hass (Châlons) aux points

    Bernard CHOLET

Comments